17 / 03 / 2022 / Incendie et fumée

Systèmes invisibles coupe-feu: types, applications et maintenance

Aujourd’hui la sectorisation contre incendie est une pièce clé pour la protection et la sécurité de toute installation. Les systèmes créés à cet effet sont essentiels pour empêcher la propagation du feu et de la fumée en cas d’incendie, protéger les espaces et réduire les dommages.

Mais bien que ces systèmes de protection passive soient de plus en plus nécessaires, il ne faut pas oublier que de nombreuses installations exigent au quotidien des espaces vastes et ouverts, sans éléments bloquant le passage ou la visibilité. C’est pourquoi, des systèmes invisibles qui s’activent et se voient uniquement en cas de besoin ont été développés ces dernières années.

Notre collègue Carlos Cenamor Gómez, ingénieur chez Tecnitex Fire Systems, a donné une conférence sur les systèmes de coupe-feu invisibles le 24 février à l’IFEMA, dans le cadre de la dernière édition de SICUR. Et aujourd’hui, nous voulons rassembler ici tout ce que Carlos a mentionné pour vous aider dans vos projets. Allons-y !

Quels types de systèmes invisibles existe-t-il?

Dans les systèmes actuellement existants, les rideaux coupe-feu sont très pertinents. Ces rideaux sont des systèmes mobiles et automatiques, spécifiquement conçus pour garantir l’intégrité de tout bâtiment, l’isolation des espaces affectés par un incendie, le faible rayonnement ou l’étanchéité aux fumées.

Tecnitex Fire Systems offre une large gamme d’écrans invisibles, innovants et fonctionnels. Ce sont des solutions compactes et légères, qui ne surchargent pas les toits ni les linteaux et résistent aux températures supérieures à 1000ºC. Des exemples ?

  • L’écran coupe-feu MFB E-120, dont l’objectif principal est d’éviter la propagation des flammes dans une installation. Il résiste au contact direct des flammes ou aux températures supérieures à 1000ºC pendant plus de 120 minutes. Et même s’il est vrai qu’il n’a pas d’isolation thermique ou une faible émissivité de rayonnement, c’est une solution idéale pour les extérieurs ou les zones sans éléments inflammables à proximité (dans la zone de l’écran non exposée au feu).
  • Le système MFBI EI-180, une solution automatique dotée d’un écran coupe-feu et d’un système d’irrigation (qui fonctionnent ensemble). Cette solution plus complexe a été conçue pour garantir l’intégrité, l’isolation thermique et l’étanchéité aux fumées pendant plus de 180 minutes à une température de 1000ºC… et elle est idéale pour sa polyvalence, sa légèreté et son esthétique.
  • Le système MFB Ew-120, une barrière textile mobile et automatique idéale pour compartimenter tout grand espace. Et grâce à ses caractéristiques, il garantit l’intégrité aux flammes, l’étanchéité aux fumées et une faible émissivité de rayonnement thermique (avec une résistance de 120 minutes à une température supérieure à 1000ºC).

Mais après avoir pris connaissance de toutes ces solutions, une question fondamentale se pose…

Quels sont les domaines d’application des écrans coupe-feu invisibles?

Au moment d’appliquer ces systèmes invisibles, il est important de toujours tenir compte de diverses réglementations telles que le Règlement de Sécurité Incendie des Établissements Industriels, le Règlement d’Installation de Protection Incendie ou le Code Technique de la Construction. Nous devons respecter ces réglementations et leurs actualisations, dans toutes les installations où nous travaillons.

Et en les gardant à l’esprit, chez Tecnitex Fire Systems, nous avons effectué plusieurs essais dans différentes circonstances (en tenant compte de leur installation dans des espaces frontaux protégés, dans des espaces plus exposés et dans des niches). Et nous pouvons confirmer que nos solutions peuvent être installées dans diverses installations en raison de leur résistance et de leur protection.

Mais quelle que soit votre application, il est important de considérer que l’entretien de ces solutions invisibles est essentiel à leur bon fonctionnement. Mais que faut-il prendre en compte pendant cet entretien ?

Entretien: réglementation et problématiques que nous pouvons rencontrer

L’entretien de ce type de systèmes invisibles est conditionné par le Règlement des Installations de Protection Incendie (RD 513/2017), en gardant toujours à l’esprit les tableaux qui figurent dans l’Annexe II. Ils présentent quelques directives, actions ou tâches minimales qui doivent être effectuées pour garantir le bon fonctionnement de ces systèmes lorsqu’ils doivent être activés (bien que nous recommandions toujours d’appliquer quelques directives supplémentaires afin que la maintenance et les révisions soient plus complètes).

Malgré ces recommandations, des problèmes courants surviennent dans de nombreuses installations (qu’il convient d’éviter). Parmi ces problèmes nous pouvons souligner les suivants :

A. Manque de personnel formé

Souvent, l’installation de ces solutions et leur entretien ultérieur ne sont pas effectués par du personnel qualifié. Et cela peut entraîner le mauvais fonctionnement du système choisi quand c’est nécessaire.

Nous sommes conscients que ces systèmes invisibles sont simples, mais ils doivent toujours être soigneusement manipulés ou révisés par du personnel expérimenté et compétent, capable de tirer le meilleur parti de ces solutions et de conseiller à tout moment l’équipe responsable de l’espace.

B. Absence de traçabilité des opérations de maintenance

Comme nous l’avons mentionné précédemment, certaines actions ou tâches de maintenance minimales sont essentielles, mais dans de nombreux cas, celles-ci ne sont pas effectuées ou mal faites (soit parce que les réglementations ou les instructions des fabricants ne sont pas respectées, soit parce que ces tâches ne sont pas enregistrées correctement, en vérifiant trop souvent certains éléments et en oubliant de vérifier d’autres composants). Cela peut entraîner des problèmes par la suite qu’une bonne traçabilité pourrait éviter.

C. Absence de contrôle en temps réel

En plus de ce qui a déjà été mentionné, il faut tenir compte du fait que la plupart des solutions de coupe-feu ne disposent pas de systèmes de contrôle capables de surveiller leur état automatiquement et en temps réel (et le fait que ces systèmes soient invisibles complique, en outre, le contrôle visuel de leurs composants). Cela ne permet pas de connaître l’état réel de ces solutions et de savoir, en cas de besoin, s’il y a des ruptures, défauts ou problèmes similaires, qui entravent leur fonctionnement.

D. Événements ou actions non visibles et non enregistrés

Pendant la durée de vie utile des écrans coupe-feu, d’autres événements qu’une alarme incendie peuvent également se produire, comme des pannes de courant, des pannes de batteries ou de moteurs, etc. Le fait de ne pas disposer d’un contrôle automatique en temps réel ne permet pas d’enregistrer ces alertes ni de détecter d’éventuels comportements, ce qui peut compliquer l’entretien des écrans coupe-feu et leur bon fonctionnement.

E. Absence de tableaux de commandes visibles

Dans de nombreuses installations, il n’y a pas d’accès facile au tableau de commande des systèmes invisibles. De cette manière, il est impossible de contrôler correctement les écrans coupe-feu ou de savoir dans quel état sont ces systèmes.

Après la lecture de tous ces points, en avez-vous remarqué un ou plusieurs dans l’un de vos projets ? Vous devez garder à l’esprit que chacun de ces éléments peut causer de sérieux problèmes dans la gestion et l’entretien de ces systèmes invisibles, mais un certain nombre de solutions peuvent aider dans notre quotidien.

Quelles solutions pouvons-nous proposer pour la bonne gestion des solutions de coupe-feu invisibles?

De toutes les solutions existantes aujourd’hui, nous voulons surtout en souligner 2…

A. Contrôle à distance

Le contrôle à distance est devenu un élément incontournable face à toute technologie. En connectant un dispositif (qu’il s’agisse d’un téléphone portable, d’un ordinateur ou d’un autre panneau) aux systèmes invisibles installés dans un espace avec la technologie IoT, vous pouvez contrôler à distance, effectuer des configurations spéciales à un moment précis ou programmer des opérations préventions régulières (et automatiques), contrôle et entretien. Ce qui permettra une gestion plus facile, simple et directe (où que soit le responsable).

B. Interface pour gérer les données et centraliser la documentation

Outre le contrôle à distance, il est possible d’utiliser une interface qui permet de stocker toutes les données et tous les enregistrements générés autour des systèmes installés. La personne qui y a accès aura à portée de main toute la documentation de ses systèmes, lire des rapports d’entretien complets et également recevoir des alertes lorsqu’un problème mécanique, électrique ou autre survient. Cela permet sans aucun doute de connaître l’état actuel d’un projet, de faire le suivi au quotidien et d’entretenir les systèmes beaucoup plus efficacement.

Si vous avez besoin de conseils sur l’une de ces solutions, notre équipe saura vous renseigner, vous conseiller et vous donner toutes les précisions dont vous avez besoin. On s’appelle ?